Le descriptif du projet est disponible ici
Le rapport d’exposimétrie est disponible ici

Historique :

Après avoir un temps été envisagé au « Cousterol » (dossier consultable ici) le projet est maintenant situé sur la parcelle communale n°85 section A (en bordure nord de la Route d’Ascros à l’ouest de la jonction avec le chemin de la Gaggière).
La hauteur du pylône envisagé est de 24 m (pour comparaison le pylône du col Saint Raphaël mesure 25,50 m).

Une réunion publique a eu lieu le vendredi 16 juillet 2021 à 14 heures.
Pour l’essentiel des questions posées par les habitants lors de cette réunion (5G, alimentation électrique) les réponses de l’opérateur ont consisté à arguer de « coquilles » dans le Dossier d’Information Mairie (DIM) (ici).
L’opérateur a donc été contraint de redéposer un nouveau Dossier d’Information Mairie, consultable en mairie et ici.
En conséquence le vote par le conseil municipal de la délibération autorisant Mme la maire à signer le bail avec Free mobile pour l’implantation d’une antenne sur la parcelle communale qui devait avoir lieu pendant la réunion du 18 juin 2021 a d’abord été renvoyé à la réunion du 30 juillet avant d’être une nouvelle fois repoussé « sans doute en septembre ».
(source et mise en contexte : enregistrement du conseil municipal ici et  )

En conseil municipal le 22 octobre 2021 Mme la maire annonce que « la mairie est toujours en pourparlers avec Free pour que l’opérateur produise un document abouti et fiable afin de pouvoir le mettre en consultation et terminer le processus de concertation en cours ».
Le compte-rendu du même conseil du 22 octobre 2021 annonce autre-chose : « toujours en attente des mesures électromagnétiques et d’un document les expliquant avec possibilité de diffusion à la population ».
En réunion du conseil municipal du 12 novembre 2021, la question de savoir ce qu’étaient ces « mesures électromagnétiques » apparues au compte-rendu a donc été posée par vos élus. En guise de réponse Mme la maire, niant l’évidence avec énervement, a maintenu que ces « mesures électromagnétiques » étaient ce dont elle avait parlé à la réunion précédente du conseil municipal sans autre explication. (ici)
Nous apprenons le 30 novembre 2021 qu’un « rapport d’exposimètrie » est à consulter en mairie. Nous comprenons ainsi que les fameuses « mesures électromagnétiques » sont en réalité des simulations d’exposition.
On aurait préféré que, plutôt que des simulations, l’opérateur produise un état des lieux de la couverture mobile. Le besoin d’antenne relais reste en effet à prouver si l’on en juge d’après les cartes de couverture mobile de l’ARCEP qui montrent que La Penne est correctement couverte en 4G par au moins trois opérateurs : Orange, Bouygues et SFR (ici).

Télécharger : ici

 

Pin It on Pinterest

Share This