En réunion du conseil municipal le 17 décembre nous apprenons que l’agent communal Manon Pelet (voir ici) n’a eu pour seule activité pendant son emploi que de nettoyer, débroussailler et clore le terrain communal sur lequel Mme la maire souhaitait l’installer.
(source : enregistrement audio du conseil municipal du 17 décembre 2021 : ici).
Cette parcelle communale est connue au cadastre sous la référence : section A n°115.
Il nous semble que l’élu local, pilier de la démocratie dans notre pays, a un devoir d’exemplarité et de probité.
C’est en ce sens que la gestion de cette parcelle communale nous importe tant.
Cette parcelle a été en partie déboisée, une caravane y a été installée.
A la question de savoir si une autorisation de défrichement avait été demandée à la DDTM, si l’installation d’une caravane avait été autorisée, Mme la maire a donné les réponses suivantes : « On n’est pas obligé de demander une autorisation pour couper des pins qui sont dangereux au dessus d’une habitation »,« On met en sécurité des bâtiments »,« il y avait un chalet sur le terrain donc tu te doutes bien que la caravane c’était pour entreposer du matériel » donc pas besoin d’autorisation, puis « il y avait un chalet sur le terrain, il n’y est plus parce qu’il était tout pourri ».
Comprenne qui pourra !
Nous n’avons toujours aucune réponse concernant le/la propriétaire de cette caravane qui a été entreposée sur un terrain communal.
(source : enregistrement audio du conseil municipal du 18 février 2022 : ici).

Pin It on Pinterest

Share This